Nature de l'isolation thermique des relevés
Requête validée
23/02/2018
Matériau constituant l'isolation des relevés
Couleur de la protection du relevé d'étanchéité
Requête validée
23/02/2018
Couleur de la protection du relevé d'étanchéité
Dispositif d'écartement des eaux de ruissellement
Requête validée
23/02/2018
Ouvrage empêchant les eaux de ruissellement ou de rejaillissement de s'introduire derrière les relevés d'étanchéité
Nature du dispositif d'écartement des eaux de ruissellement
Requête validée
23/02/2018
Matériau constituant le dispositif d'écartement des eaux pluviales
Ecartement du dispositif d'écartement des eaux de ruissellement
Requête validée
23/02/2018
Dimension du composant mis en œuvre cotée suivant son axe "X" ou son axe "Y" de la partie du dispositif faisant larmier jusqu'à la face visible du relevé
Epaisseur du dispositif d'écartement des eaux de ruissellement
Requête validée
23/02/2018
Dimension du composant mis en œuvre cotée suivant son axe "X" ou son axe "Y" de la partie du dispositif faisant larmier jusqu'au nu du relief
Couleur du dispositif d'écartement des eaux de ruissellement
Requête validée
23/02/2018
Couleur du dispositif d'écartement des eaux de ruissellement
Densité de collage au m² de la couche d'isolant
Requête validée
23/02/2018
Masse de colle par unité de surface
Finition de bord de la couche d'isolant
Requête validée
23/02/2018
Géométrie des bords
Conductivité thermique utile de la couche d'isolant
Requête validée
23/02/2018
La conductivité thermique est le flux thermique par mètre carré, traversant un mètre d'épaisseur de matériau pour une différence de température d'un kelvin entre les deux faces de ce matériau. La conductivité thermique utile d'un matériau est caractéristique de la performance de ce matériau lorsqu'il est incorporé dans un élément de bâtiment ou un équipement de bâtiment et ceci durant toute la durée de vie de l’ouvrage. Par conséquent, la conductivité thermique utile est à la fois représentative de l’ensemble de la production dans l’espace et dans le temps avec la prise en compte, dans la mesure du possible, des conditions moyennes d’utilisation rencontrées dans le bâtiment (mise en oeuvre, température, humidité, vent, vieillissement, etc…).