coefficient de transmission thermique surfacique moyen d'un coffre de volet roulant
Requête validée
26/04/2018
Flux thermique en régime stationnaire par unité de surface projetée du coffre, pour une différence de température d'un kelvin entre les ambiances intérieures et extérieures situées de part et d'autre du coffre de volet roulant.
coefficient de transmission thermique surfacique de la paroi opaque intégrant le coffre de volet roulant
Requête validée
26/04/2018
Flux thermique en régime stationnaire par unité de surface projetée du coffre, pour une différence de température d'un kelvin entre les ambiances intérieures et extérieures situées de part et d'autre d'une paroi opaque intégrant le coffre de volet roulant.
facteur de transmission lumineuse / paroi vitrée sans protection mobile
Requête validée
26/04/2018
Fraction transmise du rayonnement solaire incident dans la partie visible du spectre solaire, c'est-à-dire dans les longueurs d’onde allant de 0,38 μm à 0,78 μm. Cette fraction caractérise la paroi vitrée sans protection mobile.
capacité thermique surfacique séquentielle de la paroi
Requête validée
26/04/2018
Module de la conductance thermique périodique nette divisé par la fréquence angulaire et divisée par l'aire de la paroi. La période considérée est 1209600 secondes (14 jours).
spectre de perte par transmission d'une bouche d'air ou d'une unité terminale
Requête validée
26/04/2018
ensemble des valeurs exprimées en décibels pour chaque bande de fréquence de tiers d'octave de 20 Hz à 20000 Hz, chacune égale à la différence entre le niveau de la puissance acoustique incidente et le niveau de la puissance acoustique transmise à travers d'une bouche d'air ou d'une unité terminale ; si une ou plusieurs bandes de fréquence ne sont pas définies, compléter la liste des données spectrales avec la valeur "999" aux bandes de fréquence non évaluées ; par exemple si un spectre est défini de 50 Hz à 10000 Hz, il ne comporte donc que 24 valeurs pertinentes sur les 31 attendues par la propriété ; il faut alors établir la liste des données attendues comme suit : {999 ; 999 ; 999 ; 999 ; les 24 valeurs définies de 50 Hz à 10000 Hz ; 999 ; 999 ; 999}
spectre de perte par insertion d'un élément de conduit
Requête validée
26/04/2018
ensemble des valeurs exprimées en décibels pour chaque bande de fréquence de tiers d'octave de 20 Hz à 20000 Hz, chacune égale à la réduction du niveau de puissance acoustique en aval d'un conduit, causée par l'insertion d'un élément de conduit à la place d'un conduit de substitution rigide ; si une ou plusieurs bandes de fréquence ne sont pas définies, compléter la liste des données spectrales avec la valeur "999" aux bandes de fréquence non évaluées ; par exemple si un spectre est défini de 50 Hz à 10000 Hz, il ne comporte donc que 24 valeurs pertinentes sur les 31 attendues par la propriété ; il faut alors établir la liste des données attendues comme suit : {999 ; 999 ; 999 ; 999 ; les 24 valeurs définies de 50 Hz à 10000 Hz ; 999 ; 999 ; 999}
coefficient d'absorption solaire d'une paroi opaque
Requête validée
26/04/2018
Rapport du flux de rayonnement solaire absorbé par une paroi opaque au flux de rayonnement incident.
conductivité thermique équivalente
Requête validée
26/04/2018
Rapport de l'épaisseur d'une paroi sur sa résistance thermique utile.
perméabilité à l’air de l'enveloppe d'un bâtiment sous 4 Pa
Requête validée
26/04/2018
débit de fuite d’air à travers l’enveloppe du bâtiment rapporté à l’aire de l’enveloppe. le débit de fuite d'air est exprimé à la pression différentielle de 4 Pa et l’aire de l’enveloppe considérée (appelée ATbat) est la surface des parois déperditives du bâtiment, dont on exclut les planchers bas.
température intérieure conventionnelle d'un local (confort d'été)
Requête validée
26/04/2018
Température intérieure conventionnelle d’un local, atteinte en été, c'est-à-dire la valeur maximale horaire en période d’occupation de la température opérative. Pour le résidentiel, la période d’occupation considérée est la journée entière. Les modalités de calcul de la Tic sont définies par la méthode de calcul Th-BCE 2012 approuvée par un arrêté. Elle est calculée en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique.